mardi 15 octobre 2019

A Levallois, la taxe d’habitation est toujours là, et elle augmente

Les élections municipales de 2014 à peine achevées, la majorité municipale avait augmenté les impôts locaux de 10 %. Pourtant, M. BALKANY nous avait seriné pendant toute la campagne que les finances de Levallois étaient « saines et enviables » !

En 2018, il a remis cela en supprimant les abattements sur la taxe d’habitation qui a de ce fait supporté une nouvelle hausse de 10 %.

 
Pour 2019, vous venez encore de constater le résultat à la réception de vos avis d’imposition : malgré les annonces du gouvernement de diminution voire de suppression de la taxe d’habitation d’ici à 2023, Levallois continue de faire subir à ses contribuables une taxe d’habitation record.

 
50 % des foyers fiscaux levalloisiens sont désormais exonérés de taxe d’habitation (contre 80 % en France).


Pour faire face à la perte surestimée à 7 millions d’euros de taxe d’habitation sur les 33 millions d’euros qu’elle avait rapporté en 2017, la majorité municipale a augmenté lourdement cette taxe pour ceux qui continuent de la payer en diminuant tous les abattements facultatifs.
 

Résultat, les recettes de taxe d’habitation sont passées à 37 millions d’euros, soit plus qu’avant la réforme, et de surcroit l’Etat a compensé la perte qui avait été estimée sur les anciennes bases.

 
Autant dire qu’en prenant d’un côté à l’Etat, de l’autre aux levalloisiens qui paient encore la taxe d’habitation, la majorité a fait un coup-double terriblement préjudiciable aux habitants.

 
Depuis sa cellule, le Maire n’a pas pu tout mettre sur le compte de l’Etat cette fois.
 
Gageons qu’avec sa Première Adjointe assurant sa suppléance, condamnés tous deux à de la prison ferme pour fraude fiscale, ils ne doivent pas mesurer les conséquences de la politique fiscale qu’ils mènent à l’encontre des contribuables respectueux, eux, des lois de la République.

Il est temps que cette vaste comédie se termine et que Levallois reprenne une vie paisible avec une gestion rigoureuse et saine, dans le respect de tous ses habitants.
 
Rétablir la capacité financière de notre ville sans augmenter les impôts et sans toucher aux services à la population est possible. Encore faut-il remettre en cause le système mis en place au profit de quelques-uns.

 
Anne-Eugénie Faure – PS
Dominique Cloarec – EE-LV
www.autrehistoirelevallois.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire