mercredi 2 novembre 2016

La jeunesse au secours de l'esprit citoyen !

Aujourd’hui, 49 jeunes Levalloisiens sont membres du Conseil Communal des Jeunes. Ils sont particulièrement présents et actifs dans la vie de notre ville et c’est toujours un plaisir de les retrouver au cours des commémorations citoyennes et lors des manifestations municipales. Par leur engagement ils témoignent de leur intérêt pour la chose publique et le bien commun, malheureusement trop souvent laissés de côté par leurs ainés du Conseil municipal. Le CCJ participe ainsi de la transmission et de la formation de l’esprit citoyen de la jeunesse.

La transmission de l’esprit citoyen trouve le plus souvent sa première voie dans les familles. Les écoles élémentaires, les collèges et le lycée de Levallois-Perret participent également dans le cadre des programmes scolaires à aiguiser la citoyenneté de nos enfants. Toutefois, le contexte de délitement du lien social, l’étiolement du lien entre l’individu et la nation conjugués à l’absence d’horizon européen font peser le risque funeste du repli sur soi.

Aussi et pour soutenir notre jeunesse, nous proposerons au conseil municipal la mise en œuvre d’un « passeport jeune citoyen » qui serait proposé à tous les élèves de CM2 de Levallois. Nous nous inspirons en cela de l’initiative de la municipalité LR de Talmont Saint Hilaire (85).  Ce dispositif serait mis en œuvre en lien avec les écoles élémentaires volontaires. Le « passeport jeune citoyen » reposerait sur deux logiques complémentaires : un enseignement théorique simple mettant en exergue les éléments fondateurs de la nation (Institutions, Justice, Sécurité sociale, valeurs) et une approche par l’expérience invitant nos enfants à expérimenter par des actes simples les valeurs les plus fondamentales de notre République telles la solidarité, la fraternité, la liberté, la laïcité. L’objectif poursuivi est de transmettre par l’exemple le fait que chaque individu par son comportement est acteur de la société. 

Parmi les expériences qui leur seraient  proposées : participer aux commémorations officielles, rencontrer nos forces armées, forces de police et de secours, participer aux activités des associations de solidarité ou de prévention, organiser des collectes en faveur de publics en difficulté, se soucier de nos ainés souvent esseulés en allant à leur rencontre régulièrement et en leur réservant des attentions ou des vœux à l’occasion des fêtes…

Nous espérons qu’une telle initiative sans esprit partisan saura recueillir l’adhésion de la majorité du Conseil municipal, à moins que la groupe LR/UDI/PCD ne craigne que cela ne puisse participer à former des jeunes gens honnêtes et donc incompatibles avec leurs pratiques. Nous souhaitons de tout cœur que le Conseil municipal puisse faire mentir Charles Peguy qui dans Notre jeunesse regrettait  « les fondateurs viennent d’abord, les profiteurs viennent ensuite ».