jeudi 19 février 2015

La vie de Levallois-Perret rythmée par les frasques politico-judiciaires, nous n’en pouvons plus. Monsieur et Madame BALKANY démissionnez !

Au dernier Conseil municipal le 9 février, et alors qu'Anne-Eugénie Faure, Présidente du groupe d'opposition PS-EELV l’interrogeait sur le conflit d’intérêts auquel pourrait être confronté son avocat qui est aussi celui de la Ville qui lui règle des honoraires, Patrick Balkany lui répondait sur le ton peu amène qu’on lui connaît, que les Juges lui avaient dit qu’il ne serait pas renvoyé devant le Tribunal correctionnel pour les infractions de blanchiment de fraude fiscale, corruption et blanchiment de corruption  dont il est soupçonné et qu’il n’y avait donc aucun problème.

Aujourd'hui nous apprenons que 2 jours après ces solennelles déclarations, les mêmes Juges ont demandé la levée de son immunité parlementaire.
Monsieur Balkany doit mal entendre ou mal comprendre le langage judiciaire.
Cette levée d’immunité permettra son placement sous contrôle judiciaire.
Rappelons qu’un mis en examen peut être placé sous contrôle judiciaire dès lors qu’il encourt une peine d’emprisonnement. Cette mesure a pour but d’éviter la fuite ou la réitération de l’infraction.

Après Madame Balkany reconnaissant expressément sa fraude fiscale, Monsieur poursuit son parcours judiciaire.

Ce triste spectacle de frasques politico-judiciaires doit cesser.
Levallois doit retrouver sa sérénité.
Le Député-Maire et son épouse Première Adjointe doivent faire preuve d'un peu de dignité et démissionner afin que la justice travaille sereinement.
 
Anne-Eugénie Faure PS, Présidente du groupe d'opposition PS-EELV Une autre histoire pour Levallois
Dominique Cloarec, Conseillère municipale EELV
Jean-Laurent Turbet, Conseiller municipal PS
Guillaume Deshors, Candidat aux élections départementales PS 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire