jeudi 12 février 2015

Budget 2015, hausse des impôts locaux en vue : des solutions existent pour épargner les Levalloisiens.

Notre député-maire est intarissable sur les raisons de la future augmentation de la taxe d’habitation et de la taxe foncière. Sans surprise, elle serait due à des facteurs étrangers à l'excellente gestion de la ville. Gestion qui nous a valu, cette année encore, d’être les champions de France de la dette par habitant. Joignant l’utile à l’agréable, il nous explique que la future augmentation des impôts locaux serait requise par la baisse de la dotation globale de fonctionnement aux collectivités locales, décidée par le gouvernement socialiste, bien entendu.

Cependant, au fil de ses critiques systématiques à chaque action de notre gouvernement, quel crédit peut-on encore accorder aux analyses de Patrick Balkany ? Quelles solutions propose-t-il réellement pour réduire les dépenses de la ville plutôt que de répercuter intégralement la baisse de dotation sur les habitants ? La maîtrise des dépenses est pourtant un sujet cruellement d’actualité, qui plus est à Levallois.

En matière de réduction des coûts, une baisse des indemnités du Maire et de ses adjoints pourrait montrer que les efforts de maîtrise des dépenses ne sont pas portés uniquement par le contribuable. A cela le Maire répond qu’ils «  gagnent  » peu et devraient même être augmentés. Rappelons qu’ils exercent un mandat électif et non un emploi et que si une indemnité se justifie, elle ne doit aucunement les exonérer de conserver leur activité professionnelle et les couper des réalités. La politique n'est pas une profession.

A ces mesures pourrait s’ajouter le recouvrement des 20 M€ d’indemnité que doit le Cheikh Al-Jaber à notre ville. Notre Maire avait déclaré qu’il mènerait toutes les actions pour les récupérer après le fiasco de son projet des deux tours. C’est encore un échec, alors que cette somme représente 5 % du budget annuel de notre ville et équivaut à un peu moins d’une année de taxe d’habitation. Cela sans compter avec les déclarations du même Cheikh faisant état d'un versement de 2,4 M€ de commission sur un compte dans un pays où le secret bancaire est encore de mise.


Quoi qu’il en soit, il y a matière à renflouer les caisses sans demander aux habitants de payer l’addition des projets ratés du maire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire