mercredi 7 janvier 2015

Une hausse des taxes locales dès 2015 ?

Depuis quelques semaines et par petites touches, on sent poindre l’argumentaire de la municipalité quant à l’augmentation de la taxe d’habitation et de la taxe foncière lors du vote du budget en avril 2015. Selon elle, tout cela serait la faute de l’Etat, qui va baisser la dotation globale de fonctionnement aux collectivités locales.

Or, pour Levallois, le montant versé par l’Etat ne représente que 15 % du budget de la Ville : 46 millions d’Euros sur 306 millions.

Quand bien même elle diminuera comme pour toutes les collectivités que la responsabilité appelle à diminuer leurs coûts de fonctionnement, l’Etat le faisant également, cela ne devrait pas avoir d’incidence sur un budget dont on ne cesse de nous répéter qu’il est assuré par les entreprises de la Ville.

Oui, ces fameuses entreprises de la Ville, celles qui seraient revenues comme par enchantement dans un timing presque trop parfait pour ne pas être suspect, en plein milieu de la campagne des élections municipales. Où sont-elles, maintenant que l'on en a besoin pour qu’elles reprennent leur place de contributrices au budget?

Quant au changement des rythmes scolaires, son incidence sur la situation financière de notre commune est minime. Nous accueillions déjà avant la réforme les enfants de 7 heures 45 à 19 heures, 5 jours par semaine. L’amplitude horaire est la même et l’Etat nous verse en plus une aide.
Seuls les honoraires d’avocat de la ville pour soutenir des recours qui sont infondés juridiquement grèvent le budget.

Comment expliquer cette augmentation alors qu'elle avait été savamment passée sous silence pendant les élections municipales ? Mauvaise gestion, maintien de dépenses exorbitantes de fonctionnement, patinage des projets immobiliers qui devaient redresser les finances, et pourquoi un tel patinage ? La presse et les procédures judiciaires nous l’apprennent : il semble que le Maire choisisse ses partenaires d’affaires pour la Ville pour des raisons qui lui sont tout personnelles.

Enfin, 18 ans après sa condamnation pour prise illégale d'intérêts, Patrick Balkany n'a toujours pas remboursé totalement Levallois-Perret de la somme qu'il lui doit. Pourquoi ne pas commencer par rembourser au lieu d’augmenter les impôts des levalloisiens ?

« Une autre histoire pour Levallois » - PS, EELV.
Anne-Eugénie Faure
Jean-Laurent Turbet

Dominique Cloarec

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire