lundi 7 avril 2014

La bonne cuisine électorale du comté de Levallois

Comment revisiter une vieille recette d'antan pour la mettre au goût du jour ? Il n'est pas ici question d'un nouvel épisode de « Top Chef», mais bel et bien du défi auquel Patrick Balkany a du faire face lors des dernières élections municipales.

Conscient de l'enjeu, le maire sortant de Levallois a préféré laisser au placard sa batterie de casseroles vieillissantes pour mieux se lancer dans une savante composition printanière, sous la forme d'un sucré-salé audacieux. Voire risqué : comment les électeurs pouvaient-ils croire qu'après trois décennies de mandat, Patrick Balkany pouvait incarner son propre renouveau, avec une équipe soi-disant rajeunie ? Observons ensemble le bilan du conseil municipal du 30 mars.


Sur les 18 adjoints, seuls 8 sont nouveaux et Isabelle Balkany est encore une fois 1ère adjointe, alors qu'elle était 23ème de liste !

Parmi les 18 premiers de la liste du Maire présentée au vote des levalloisiens, ces 18 qui devaient selon la tradition être les 18 adjoints, seuls 12 le sont !

Quatre nouveaux postes d'adjoints de quartier sont créés. Conséquence directe, Sylvie Ramond se retrouve isolée dans le quartier d'Alsace, dont elle était devenue conseillère générale en 2011 pour une poignée de voix et au prix de promesses dont les électeurs attendent encore la réalisation. Pour compenser, elle obtient aussi la délégation du cimetière: des habitants dociles et peu remuants, qui sont d'ailleurs - en théorie du moins - totalement inoffensifs sur le plan électoral.

Continuons avec Christian Mortel... qui est nommé adjoint aux questions de Défense: cela sera-t-il suffisant pour protéger Levallois de sa plus grande menace actuelle, à savoir le surendettement ?

François-Xavier Bieuville, fort de ses résultats obtenus en matière de baisse des dépenses courantes aux sports, évaluera encore les politiques publiques, mais sans y prendre sa part en fait. La mairie, tant désirée, ça sera pour une autre fois ! Peut-être.

Que conclure ? Après avoir été appâtés par un sucré-salé trompeur sur la carte, les Levalloisiens dupés ont été invités à déguster le 30 mars un bon vieux soufflé au fromage...


J-R

1 commentaire:

  1. Sylvie Ramond doit se sentir bien seule, c'est pourquoi elle semble mélanger sa casquette d'élue à la mairie et celle d'élue au conseil général... Lors du dernier conseil d'administration du collège Louis-Blériot où elle représente le CG, elle est intervenue (pour une fois elle n'a pas passé son temps à lire ses SMS) pour nous annoncer que la mairie ayant renégocié son contrat pour le chauffage urbain, les habitants auront la joie (?) de voir une baisse de 35% sur leur facture...
    Personnellement j'attend de voir... une facture qui baisse à Levallois-Perret, y'a longtemps qu'on a pas vu ça.

    RépondreSupprimer